Fat Beat

by Jean GLOB

En 2007 sortait Steak. Peut être l’un des meilleurs films français de cette année là. Une communication basée sur le duo Eric & Ramzy a permis au film de faire un beau flop. Alors oui, les deux comiques sont dans Steak, et ils sont bons, mais tout le mordant du film revient à son réalisateur, Quentin Dupieux. Heureusement Allocine (le site qui te permet de ne pas rester un simple spectateur) est là.  Grâce à lui tu sais que Steak c’est un peu comme Sa majesté minor, Musée haut Musée Bas, Cinéman, Les Daltons… Mouahahah … Autant dire que le chocolat et le galak c’est pareil !  Une hérésie.

Bref, aujourd’hui sors Rubber, le deuxième long métrage de Dupieux. Oui, tu connais le Dupieux, c’est Mr Oizo. Il a fait de bons sons, de bons clips (préludes à ses deux films) et il a une bande de copains aussi connue que lui. Mais Quentin Dupieux c’est surtout un expérimentateur fou, un créatif qui n’a peur de rien.
Uniquement muni d’un appareil photo numérique, bon ok un très très bon, il s’en est allé tourner en plein désert, sans chef op’, sans aucun effets spéciaux et avec comme acteur principal un pneu, une étrange histoire d’un pneu revanchard et sérial-killer. Un film bien barré, sans règles et sans limites, où l’absurbe est roi.
Y’a t-il du sens dans tout ça? Après tout, j’men fous. J’aime les films qui me dérange, ceux où je m’agite sur mon fauteuil douillet, ceux dont je ne sais que penser lorsque le générique défile, ceux dont je ne trouve pas les mots pour en parler, ceux qui me parasitent l’esprit même trois jours après, ceux qui font frémir ma ptite conscience artistique.

Rubber – Trailer