Mouais, bof, je sais pas trop…

by Jean GLOB

Pas toujours eu envie de sauver le Monde. Et toi?

J’me disais « un jour, mon grand, tu seras un héros, tout le monde t’acclamera car tu auras résolu tout les problèmes de cette Terre. »

Ouais ben j’viens d’me taper les infos du 20h et soudainement j’ai plus trop envie.

Y’a trop à faire!

Les polichinelles de la politique qui mettent leurs mains sales dans les poches des autres, ceux qui veulent la retraite à 60 ans, ceux qui veulent pas du chômage à 30. La chasse à l’Etranger. La Crise. La Misère, la Faim, la Soif dans le Monde, la fin du Monde. Les Malades, la Maladie, les maladies. Les Traders, les Actionnaires, les Patrons, les Violents, les Violeurs, les Voleurs. Les Profiteurs, Les Resquilleurs, les Méchants, les Poltrons. Les Assassins, les Menteurs, les Pollueurs, les Bouffons. Les Fous, les Cons, les Cocus. Du poison dans ton assiette, des esclaves dans les usines, des dealers dans leur berline, trop d’imposteur dans la jet-set. La Météo, hier il pleuvait encore.

Etc, etc, etc…

Plus tout ceux que j’oublie de montrer du doigt. Sauver le Monde c’est pas pour moi.

Ça fait trop de boulot!

Et puis j’passe trop de temps à me gratter l’oreille devant ma radio.

Une main sous le béret comme Al Bundy.

Vie mêlée de blanc et de noir : une peur bleue, t’es marron, dans le rouge tu passes à l’orange. Saigné à blanc tu ris jaune. Pâle comme la Mort, tu fais grise mine. Tout n’est pas rose… Mets-toi au vert.

Comme dirait mon ami Doctor Color :

« On a qu’une bite alors vivons, vite! »

C’est pas bidon.