Conversation #3 : Galaga Wins !

by Jean GLOB

Galaga Wins, capitaine de vaisseau, âge indeterminé, terrien.

Vendredi soir, fin de semaine, il a fait très chaud…
Galaga Wins, un grand mec baraqué en combinaison de vol et casque à la main, une armoire à glace qui reflète ma constitution plutôt chétive, me donne rendez-vous à la cafétaria de l’astroport
à son retour de mission.
Rien de tel qu’une pinte de Synthetic Beer pour délier les langues et ouvrir les appétits.
magneto :


Lui : Bon autant te le dire tout de suite, j’ai comme qui dirait pas beaucoup de temps, ok? Ils sont en train de refaire le plein de plasma energetic et de changer un convecteur d’injection de puissance inversée sur mon vaisseau et après je repars en mission direct, alors on fait vite, ok?
Moi : Ok c’est noté! Bon, Galaga, qu’est-ce qui se passe? C’est la guerre? Une nouvelle guerre murale? Wall Wars III?

La guerre… Hmmm, non. Oui, enfin pas encore tout à fait la guerre totale mais par contre c’est très simple : si on se fait attaquer par des aliens, choisis ton camp!
Comment ça?
Soit t’es un alien soit t’es du côté de Galaga. Tu peux pas être des deux côtés à la fois, c’est clair. Et en cas d’invasion il faut défendre la planète quand même!
Laisse moi rire, toi un défenseur de la planète?
Bien sûr! De quoi on parle, là? Space Invader! L’envahisseur venu de l’espace! Les aliens! Moi je défends les êtres humains de toute la galaxie aux commandes de mon vaisseau. Galaga part au combat! T’as envie de finir comme un putain d’alien, toi?
Ben pas vraiment… T’es donc notre sauveur?
Exact. J’essaie, je fais la chasse à l’alien mais c’est pas facile… Et puis t’as pas tout vu. La contre-attaque s’organise. J’ai plein de projets ici pour 2012 parce que là j’me barre bientôt.

Galaga Wins

En attendant tu t’en sors pas si mal. J’ai entendu dire qu’ils avaient arrêté Space Invader à L.A.
Ah ! Ça… Non c’est rien ça, j’y suis pour rien… C’est pour le prochain film de Thierry Guetta. Et puis ça va lui rapporter 2,5 points de street-cred’ au lendemain de son expo et c’est cool. Parce qu’en 2011 la street-cred’ ça se paye!
C’est certain! Mais je ne voudrais pas être pessimiste; tu t’es lancé dans une aventure perdue d’avance, tu sais? Non mais quand même! Tu crois que tu vas y arriver tout seul? Ou tu fais ça pour la gloire? Parce que là c’est une vrai guerre de libération qu’il faut mener. Ils sont déjà partout sur les murs, les envahisseurs de l’espace!
Et bien oui je sais bien… Mais tu veux que je te dise gamin, c’est vraiment pas un problème. Tu sais moi je me bats pour la liberté mais je ne fais pas que ça. Regarde, pas plus tard qu’hier j’étais en train de livrer un cargo sur une planète sans eau d’un système voisin. La semaine dernière je livrais des armes aux rebelles de Pluto-12 pour le compte de mecs cheloux pour qui je bosse aussi parfois, des types vraiment pas commodes, tu vois le genre?. Je réalise des films. Je fais de la musique aussi. Je forme des enfants à la résistance passive anti lavage de cerveau. Je fais du biz de vespa au canada. Dans 3 jours je pars en Colombie-Vietnamienne pour rencontrer une…
Oui je vois, tu arrondis tes fins de mois! Un peu comme tout le monde en fait… Mais revenons à nos moutons…
Nos moutons! Tu l’as dit petit! Moi je fais ça justement pour les brebis, pour montrer au troupeau qu’on peut être parfois son propre berger. Je sais pas si je m’exprime comme il faut?
Heuu…
Je veux dire, moi par exemple j’ai choisi de piloter des vaisseaux spatiaux de guerre, tu vois? Et je mets ma vie en danger tous les jours pour une cause que je pense noble et juste.
Certes…
Me coupe pas s’il te plait.
Et bien je le fais parce que j’ai osé faire ce choix. J’en avais envie, même carrément besoin si ça se trouve, faudrait voir ça avec Tonton Freud, et j’aurais pu me trouver autant de fausses excuses qu’il y a d’étoiles dans le ciel pour rester chez moi devant la télé à m’abrutir et ne rien faire d’autre de ma vie que vélo-boulot-léxo(mil). Mais je m’en suis donné les moyens et maintenant je le fais. Je ne sais pas si j’ai réussi mais au moins je le fais, je vais au bout de mon projet. Et c’est ça le plus important. C’est cool et la gloire j’m'en bats les douilles. Et puis c’est facile en plus. Tu vois j’veux dire?
Euuh, Oui…
On pourrait comparer ça avec, je sais pas… Avec l’art. Avec le street-art, tiens! Ouais, bonne comparaison. Ben t’as plein de gens qui aime le street-art. Ils aiment marcher dans la rue en levant le nez vers le ciel, pas tête baissée sur les semelles du mec de devant. Ils aiment ça, regarder les murs et tout ce qu’on peut y voir dessus : graffs, pochoirs, collages… Moi aussi j’adore ça d’ailleurs. Pas toi?
Bah si!
Tu vois c’est ce que je te disais. Et bien figure-toi que sur tous ces gens il y en a une très large majorité qui rêverait de faire pareil mais seulement une petite minorité le fait vraiment. Tu sais pourquoi? Ils n’osent pas. Et moi je leur dit : « Passez à l’action. Arrêtez d’être pétrifiés, d’être en extase, d’avoir peur. Faites-le si vous le voulez. Collez un truc sur un mur tout le monde peut le faire, même vous! » (Ça me rappelle une chanson qu’un camarade d’escadrille chante souvent aux soirées karaoké de la base.) Si chacun se réappropriait un peu de sa ville, de ses murs, de l’espace urbain, ce serait une victoire. Il y a de la place pour tous et c’est aussi facile que graver un coeur avec ta copine sur le tronc d’un arbre du jardin du Luxembourg.
Je suis d’accord, tout le monde peut le faire, mais certains on un petit truc en plus qu’on appelle le talent, non?
Bien sûr! Les mecs plein de talent, les mecs qui déchirent c’est bien ce qui freine beaucoup de gens à faire quelque chose. Ça les inhibe. D’autres ont simplement peur de la police, des sanctions et des conséquences. Mais franchement, le manque de talent doit-il empêché de créer quoi que ce soit? Tu peux faire des choses pour le fun. De manière légère. Juste pour t’amuser. Tu peux tout à fait le faire mais à condition de ne pas te prendre trop au sérieux. Et le street-art est bien pour ça; tu trouves de vrais génies et des grosses merdes. Mais tu peux toujours dessiner des moustaches sur des affiches même sans talent. Comme je te disais; et là c’est pas cool car tu m’obliges à me répéter ce qui nous fais perdre du temps mais moins néanmoins que si je n’avais pas relevé ce petit détail, coller un truc sur un mur tout le monde peut le faire, on est plus dans le Bronx en 1976, bordel, les choses ont évoluées depuis.
C’est comme le Blues. N’importe qui peut jouer du blues, c’est 3 accords. A apprendre c’est 2 minutes. Après c’est comment tu le joues qui fait toute la différence.
Ton âme…
Oui, après c’est ton âme qui parle. Ce que tu ressens, ce que tu renvoies. L’histoire de la vie…
Il était une fois la vie racontée par Galaga!
Bon en même temps c’est vrai que quand tu fais un concert même si tu sais pas jouer, à la fin y a toujours quelqu’un pour te dire « ouais mec c’était génial! »
Pour en revenir à Space Invader, pourquoi lui? Pourquoi en avoir fait ta victime?
Parce que je suis pas jaune et obèse et que je ne me voyais pas fuir des fantômes dans un labyrinthe. Je préférais éclater des aliens avec un gros gros canon lazer! Un rêve de gosse…
C’est un clash? Un vengeance? C’est politique?
Non pas du tout en fait. C’est même plutôt un hommage. C’est ça la vérité… Ils sont forts c’est petits invaders. Ils ont plié la capitale, la terre entière presque. Ils ont pratiquement gagné en défonçant tout. Et pour être allés au bout de leur délire, je respecte ces petits carrés de mosaïque. C’est cool, ils continuent, ils lâchent pas l’affaire; la performance, l’abnégation je respecte. Mais maintenant c’est à mon tour de les niquer mais je reconnais que le mec…
Pourtant tu n’es pas le seul à t’y attaquer…
Tu veux parler du serpent à plume?
Entre autre, d’ailleurs c’est pas très joli…
C’est immonde, c’est pourri! J’étais à Avignon il y a pas longtemps et là, le mec, il en a collé partout de son serpent à plume. Juste à côté des Space Invaders. Alors là clairement, il profite de l’exposition d’un mec plus fort que lui…
C’est ce que tu fais aussi!
Oui mais moi j’interagis avec. Je raconte un truc : l’histoire de Galaga et Space Invader et je le bousille pour de vrai!
C’était pas sorcier, fallait juste trouver comment le faire… Et ce n’est qu’un début comme je te l’ai déjà dit.
Tu penses à te reconvertir dans l’art quand tu seras trop vieux pour piloter des fusées?
Je connais pas mal de monde dans le milieu de l’art contemporain soit artistes soit qui bossent en galerie, en centre d’art ou même dans des grands musées nationaux. Je vois pas mal d’expos aussi. Mais en même temps tellement de trucs qui se prennent la tête! Du coup, l’idée d’être un artiste reconnu ça ne me branche pas du tout. Au contraire! J’ai pas le caractère, pas l’envie non plus. Je ne suis pas fait pour ça. Je suis un justicier solitaire.
Je ne viens pas du street-art à la base. Je défouraille de méchants aliens dans l’hyper-espace, réalise des films et fais de la musique aussi. Mais j’ai baigné dedans; autour de moi, beaucoup de street artists reconnus, des mecs très humbles mais qui vendent leur truc cher. Donc si un jour un mec me propose 1 millions $ cash, je lui dirais que c’est plus 1,2 millions, je prendrais l’oseille et ça me ferait beaucoup rire. Ensuite je prendrais des legos, parce que les legos c’est cool et que j’en ai jamais vu sur les murs et je construirais des répliques de mon vaisseau et j’irais les coller la nuit dans la rue pour cette fois les niquer symboliquement. Mais on n’y est pas encore…

Sur ce, son bracelet-telecom dernière génération vibre. Signal d’appel d’urgence et départ en mission imminent. C’est à peine s’il me jette un regard avant de partir en coup de vent.

Galaga, un dernier mot sur ton univers?
Mon univers c’est l’Univers.

Ce matin j’ai reçu, non sans surprise, en guise de consolation pour son départ plus que précipité de la veille, un document ultra secret. Classé Défense.
En exclusivité pour vous, de la part de Galaga Wins, son dernier rapport de mission, enregistrement dynamique de synthèse de son dernier vol.
Debriefing INEDIT!!!

Galaga Wins (debriefing de mission)

Rejoignez Galaga sur mystreetartcorner.com
Galaga recrute!!!
Toute aide est la bienvenue.
Levez les yeux et
Envoyez-lui vos photos…

GALAGA WINS !