L’album du dimanche #5

by Jean GLOB

The Kid Daytona, The Interlude, 2010

Salut les Globbers du dimanche. Aujourd’hui c’est vraiment pas trop rigolo. Gisèle est pas sexy, elle traîne en jogging toute la journée. Y’a rien à bouffer dans le frigo et Franprix ferme à 12h00. En plus à la météo de MétéoFrance, ils ont prévus que du caca. Pluie, froid, humide, brouillard, gelée. Snif, snif. Je suis déjà fatigué et j’ai la goutte au nez. Heureusement, moi, le dimanche, je danse le « Yop » (oui, donc, à savoir, le hip-hop) dixit ma matriarche. Certes, je transpire un peu, mais j’aime bien puer d’sous les bras.

The Kid Daytona a sorti en 2010 The Interlude. Mais comme le Glob ne mène pas de course à la nouveauté, mais plutôt à la qualité (dimanche = jour de flatterie), je fais fi de tous ces râleurs du « déjà-vu », « ringard », « trop vieux » et je n’en parle qu’un an après.
« C’est qui, c’est quoi, c’est où, ça vaut le coup, c’est bien…? » A cette avalanche d’interrogation qui agite un cerveau encore sclérosé d’excès nocturnes, je peux juste répondre: oui, projet intéressant. Bon, si tu n’aimes pas le Yop, les sons olds schools, la soul/funk/jazzy des 70′s/80′s, pour toi, la lecture s’arrête là. Bonne journée. Pour les autres, le Kid offre une plongée sonore dans l’histoire du Hip Hop des 90′s, un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Le MC de New York réapprovisionne régulièrement le gouffre sans fin de la nouveauté. Et, malin le garçon, plus que productif, il fonctionne sur le libre échange et la gratuité de sa musique. Avis aux amateurs de vidéo, le type n’est pas avare non plus. Là c’est coquinou.
Avec The Interlude, entouré d’une bonne bande de producteurs, il donne une continuité à un projet amorcé en 2006 avec The Daytona 500 (7 morceaux brodés autour du sample du sublime Nautilus de Bob James, intéressant mais pas toujours pertinent) et offre ici des morceaux basés sur les interludes et/ou les introductions de morceaux Hip Hop qui ont fait la gloire d’artistes des 90′s. C’est à la fois un hommage à cette décénie, une plongée dans l’histoire de ce mouvement, mais aussi une bonne resucée de cette musique soul américaine, largement pillée.
Oui, ce sont donc des samples resamplés, des introductions repompées, des interludes retravaillés. Mais, rassurons-nous, la mixtape est de qualité et fonctionne plus sous forme d’hommage que du simple bidoulliage, mixage, un peu facile.
On se plait alors à se replonger dans nos madeleines musicales, à reconnaître ici ou là un air familier et à fouiller dans nos discographie abyssale.
Voilà de quoi occuper tout ton dimanche après-midi.

Bisous.

Téléchargeable ici : http://thekiddaytona.l-r-g.com/