L’Amour

by Jean GLOB

Jean Glob déclare « la semaine de l’amour » ouverte
Ha Ha Ha …
Non, non, ne rigole pas,
j’aime quand ça dégouline de bons sentiments, quand c’est tout rose, tout mignon,
quand c’est poisseux, sucré, comme de la guimauve,
A la limite de l’écœurement.
Bref, tu l’auras compris pendant une semaine je ne me consacre qu’à une seule chose :
l’Amour.
Le beau, le vrai, le sincère, l’unique.
Celui qui nous fait pleurer, rire, trembler, transpirer et gémir.
Celui qui nous anime, nous transporte,
nous rend fébrile, nous agite la nuit, nous fait attendre,
nous tord le ventre, nous palpite le coeur,
nous fait vomir, nous fait rêver, nous rend fou,
alcoolique parfois, dépendant, veule et presque méchant.
Celui pour lequel on fait des sacrifices,
on se bat contre la routine, on partage son lit, on se marie, et on se reproduit.
N’y vois pas là trop de cynisme ou de moquerie
au pire un peu de second degré, et encore.
L’amour me rend sérieux.
On ne badine pas avec les sentiments et je suis tout amour pour toi.
Mon chéri, mon amour, mon bébé, mon poussin, ma puce, mon canard, mon lapin, ma bien aimée, mon tendre, mon chou, mon mignon, ma belle, mon biquet, ma très chère, mon trésor, mon coeur,
je t’aime, je t’adore, je te veux,
aime-moi, encore, plus fort,
prends-moi, suis-moi,
Viens.
Tu ne seras pas déçu(e).