Les filles nous on veut du fun

by Jean GLOB

Samedi, en m’apportant mon café au lit, la Gisèle elle me dit :
Je suis pas là ce soir
C’est soirée entre filles.

Mais c’est quoi au juste ces soirées ?
Je comprends pas bien l’idée.
Alors, j’lui dis
j’peux venir, hein ? Dis, dis, s’il te plait, juste une fois, pour voir.
RDV est pris donc
A 20h00 chez Juju.

J’adore les soirées de filles
Elles boivent du champagne, beaucoup.
Elles mangent que des bons trucs qu’elles ont préparé dans l’après-midi.
Y’a plein de petites choses au chocolat à boulotter
Elles fument des tonnes de clopes,
et qu’en y’en a plus, bah y’en a toujours une qui t’en donne sans rechigner.
Souvent elles sont surexcitées
Alors elles sortent, elles poussent des p’tits cris,
elles sautent partout ou elles dansent pour se libérer
Mais surtout elles parlent, de tout.
Un véritable défouloir
Et ta mère ? Et ton mari ? Et ton frère ? Et ton chat ?
Et tes enfants ? Et ton amant ? Et ton boulot ? Et ta maison ? Et ton mec ?
Et ton voyage ? Et ta vie sexuelle ? Et ton chien ? Et tes collègues chiants ?
Et ta déprime ? Et ton gros cul ? Et ton film ? Et ta vie ?
Et ton coup d’un soir ? Et tes fringues ? Et tes chaussures ? Et ton été ?
Et tu fais quoi ? Et pourquoi ? Et comment ?
Et tes plans à 3 ? Et tes copains ? Et ta politique ? Et ta gueule de bois ? Et ta santé ?
Et ton dernier potin ? Et tes p’tits seins ? Et tes cheveux ?

C’est un peu comme si on allait chez le psy, une fois par mois
mais en beaucoup plus drôle.

Helena Lemkovitch, Les filles nous on veut du fun, 1984