Loin du Paradis

by Jean GLOB


Loin du Paradis
, Todd Haynes, 2002

Cette journée, pleine de soleil et de bons sentiments, a mis un frein à ta petite hibernation dominicale habituelle. La journée a été dure, ou plutôt longue.
Gueule de bois le matin, gigot/flageolets familiale le midi, Scrabble/Cointreau pour digérer, sieste, balade, terrasse, et bière(s), histoire d’achever ce vieux mal de crâne qui t’as harcelé toute la journée.
Et pour ce soir ? Bah y’a Arte.
Alors, prépare toi un petit sandwich avec les restes du gigot, débranche ton téléphone, va coucher pépé, mémé et/ou les mômes et installe toi, confortablement.
A 20h40, Loin du Paradis de Todd Haynes. « Grand film, bon film, film culte, un bijoux, une réalisation fantastique, des acteurs aux firmaments, une lumière digne des grands mélos à la Douglas Kirk, une mise en scène d’une grande maîtrise, de l’émotion, un scénario sublime, un réalisateur engagé »
Bref, Loin du Paradis, est un vrai bon film sur l’Amérique des années 50 et sur les fissures du modèle américain. Et, rien que pour voir l’originale de la série Mad Men, ce film mérite toute ton attention. Sinon, sur France 3 t’as Inspecteur Barnaby mais là tu risques de vomir ton gigot, et puis bien sûr chez canal, y’a ce bon vieux foot. Mais soyons raisonnable, t’as déjà bu bien trop de bière.