Lucy c’est fini #17

by Jean GLOB

Lucy j’arrête… C’est fini Lucy.
J’sais pas écrire alors j’t'ai laissé quelques mots sur ton minicassette…
Je t’entends déjà me dire que je suis gonflé, que je ne manque pas d’air alors que tu es sans cesse en train de mégoter. Tu m’étouffes, tu m’essouffles. Tu m’écoutes? Tu me dégoutes. Maintenant tu dégages.
Je me souviens de notre rencontre, j’étais à l’école ; t’étais déjà ma maitresse et moi ton esclave, quand, au début, on flirtait sans filtre dans les champs de maïs… Ah, l’amour rend aveugle! Avec toi ce fut après six clopes.
Lucy, la belle affaire! Sacré paquet, bien roulée, la vingtaine, grande tige anorexique, je t’ai donné les plus belles années de ma vie, pour des clopinettes, à m’époumoner pour tes poutous. Mes dents jaunies et ta mauvaise haleine. Tu présentes en fait un attrait tout à fait résistible.
Tu es toux pour moi et c’est déjà trop. J’ai encore sur moi ton odeur. J’en ai la gerbe.
Si je te laissais, Lucy, faire, je te consommerais, tu me consumerais avec l’ardeur d’une hardeuse. J’abats mon cash à chaque fois que tu réclames, tu n’en veux qu’à ma thune. Diablesse.
Pour toi je ne suis qu’un parmi d’autres. Tu les veux tous et plaire à tout le monde, en brune ou en blonde. Gisèle n’est pas jalouse. Moi non plus d’ailleurs quand je te vois te vendre sur le trottoir à la sauvette, à la civette et t’écraser sur le goudron.
On a eu de bons moments mais pas ensemble ; j’étais tricard, je pouvais plus t’emmener dans les bars. Je vais pouvoir à nouveau boire mon ricard peinard. Mais pas tout seul, non : avec Parcy Monnie.
Parcie Monnie est une fille gentille, tout ton contraire. Son charme n’est pas évident de prime abord mais elle est intelligente, censée et réfléchie. Elle me mènera à la tombe moins sûrement que toi.
J’en connais qui ont eu des déboires avec des filles comme toi ; je te laisse à eux bien volontiers. Je préfère partouzer Marie-Jeanne.
C’est fini Lucy. Lucy Garrett…

Maintenant écoute.

p.s: j’ai dit à ta copine Annie Coteen d’aller se faire mettre. Quoi qu’il en coûte.

Jean

 

Lucy c’est fini #17 (Click-Droit pour télécharger)