Low Cost(a) Croisière

by Jean GLOB

Concordia, Yogi, Allegra, depuis ce début d’année les naufrages s’enchainent à une rare cadence. Hasard, complot ou coïncidence?

On entend toutes sortes d’hypothèses fantaisistes quant à ce phénomène inexpliqué. Des plus farfelues aux plus saugrenues…

Fort de ses investigations menées avec brio, Jean Glob a décidé d’enquêter d’un peu plus près en se rendant sur place en hélicoptère.

Le Concordia :

Le bien nommé Misericoncorde de chez DIA, fleuron de la célèbre compagnie Low Costa Croisière, a tragiquement sombré sur les côtes italiennes de l’île du Giglio ce 13 janvier dernier. A son bord 4229 personnes dont 3200 passagers et quelques 1000 membres d’équipages.

Tout a été dit sur le charismatique capitaine de ce navire, le célèbre Francesco Schettino. Réputé bagarreur, flambeur, décrit par la presse italienne comme un « Berlusconi des mers », un « petit caïd bronzé aux cheveux gominés ».


Il a suivi les traces de son père qui a lui-même fait carrière dans le monde glamour des croisières de luxe. Il a notamment hérité de lui son sourire et une vision binoculaire défaillante.

(son père et des copains)

Tout ce que l’enquête a pu formellement déterminé c’est qu’à l’heure du drame le capitaine n’était pas aux commandes du paquebot ; il buvait des canons dans la salle de bal.
A 22h47 un violent choc se produit. Sur le pont c’est la panique.

Sur la passerelle c’est la panique aussi. Les trois pauvres stagiaires laissés seuls à la barre sont dépassés.

Vous connaissez tous la suite…

17 corps ont été repêchés. On en recherche encore quelques-uns…

Le lendemain, effarés, les habitants de cette petite île paisible découvrent l’épave de ce géant des mers à quelques mètres de leurs fenêtres. Stupeur et tremblements…

Aux esprits les plus faibles d’échafauder les théories les plus folles :

Le Concordia aurait heurté la femme du boulanger qui faisait la planche, activité quotidienne à laquelle elle s’adonne joyeusement après une bonne journée de travail.

Le Concordia aurait heurté la fille du facteur qui faisait quelques brasses avec sa maman, la femme du boulanger.

Nadal et Federer aurait été à bord. Ils se seraient affrontés suite à un pari alcoolisé. Le duel aurait mal tourné.

Jean Alesi aurait fait une sortie de piste en Formule 1 alors qu’il essayait d’épater Alizée.

Ce serait encore un coup de extraterrestres…

Chuck Norris aurait essayé de sensibiliser l’opinion publique au massacre du Panda-Baleine, menacé d’extinction par le trafic toujours plus intense d’immenses paquebots et autres cargos.

un petit Panda-Baleine (sic!)

Jean Glob a donc interrogé des survivants. Des témoins racontent :

« Bah, la veille ils (l’équipage, ndr) avaient mangé de la paëlla et toute la nuit on a entendu des bruits bizarres et il y avait des odeurs… Mais des odeurs! Et puis le lendemain on a pas pu utiliser la piscine et c’est le soir qu’on a entendu boom et qu’on a eu les pieds dans l’eau. »

C’est donc du côté du cuisinier qu’il faut se tourner : pour une sombre histoire de rivalité avec un jeune matelot, il crache dans la soupe et contamine de ses miasmes la paëlla hebdomadaire de l’équipage.

Ceux-ci commencent rapidement à souffrir de maux de ventre et de diarrhées aiguës.

Ils chièrent tant et plus, des heures durant, que les chiottes du navires furent rapidement bouchées. L’après-midi de la catastrophe, le maitre-nageur s’oublia dans la piscine la souillant ainsi de ses excréments. C’est donc le soir venu, en lançant le processus de vidange de la piscine malgré toutes les pompes du navire hors-service que le bateau commença à prendre l’eau et qu’il s’écrasa sur les rochers.

Et voilà le travail !


Une pensée émue pour ces jeunes fiancés qui venait juste de faire publier les bans.

On ne retrouva que le banc…

Le Yogi :

Jusqu’au 17 février dernier, le Yogi, le plus grand yacht immatriculé en France avec ses 60 mètres de long, faisait la fierté de son propriétaire, l’homme d’affaire Stéphane Courbit, l’ancien boss d’Endémol. Ce « méga-yacht » lancé par un chantier naval turc en mars 2011 n’aura même pas navigué un an ; il a coulé comme une merde en mer Egée. La Grèce, encore…

Certains diront que pour rembourser les 143 millions que Liliane Bettencourt lui avait prété, il aurait volontairement fait un trou sous la coque pour toucher l’argent de l’assurance. Théorie fumeuse s’il en est…

D’aucun pense que suite à des bisbilles concernant des programmes (de merde) de télé-réalité, Bolloré de Direct 8 aurait commandité cet attentat. Mouais, bof… Pas très original.

En vérité je vous le dit, c’est bien Bolloré qui se cache derrière cet acte odieux. Pour s’assurer que notre cher Président n’aille pas batifoler quelques jours sur ce palace flottant en cas de rééléction et qu’il revienne plutôt sur sa petite Paloma, il a coulé le Yogi. C’est dégueulasse!

L’Allegra :

Et l’on retrouve Low Cost Croisière. Maintenant c’est officiel : Costa Croisière a été déclassé par les agences de notation et a perdu sont seul et unique A. C’est mérité.
On m’annonce que des RATs (Repayded Angry Tourists : c’est le nom donné par la direction de la compagnie italienne et dans leur anglais approximatif aux Touristes Mécontents et Remboursés) quitteraient le navire aux escales.

L’affaire de l’Allegra, une fois de plus, nous donne des gages, s’il en fallait, de la légèreté et du manque de conscience professionnelle de ces pilotes de ligne des mers : les captains de paquebots.
Cette fois c’est un incendie qui a causé la dérive anarchique de ce monstre de métal en plein océan indien.
Attention les enfants, il est question ici de sexe et de jalousie. De vengeance et de mesquinerie.

Encore une fois, un temoin photographe anonyme raconte :

« J’ai rapidement sympathisé avec un membre d’équipage assez bogosse. Il bossait au bar, préposé aux cocktails.

Il s’appelle Tom Croisière. Je croyais qu’il était homosexuel au début.

Il était très remonté contre le capitaine. Vraiment remonté… Il en était maladivement jaloux. C’est vrai que c’est un vrai bourreau des coeurs le Pitaine ! Il enfile tout ce qui passe et elles en redemandent. Le prestige de l’uniforme bien galonné ça aide à galocher parait-il.

Ce qui a mis le feu aux poudres et par extension au navire, c’est lorsque le captain a jeté son dévolu sur la petite soubrette du pont 3. Celle que Tom courtisait depuis la dernière escale.

Et ça, Tom il a pas supporté tous les outrages que le chef a fait subir à sa promise. Par tous les sabords, dans toutes les cabines, dans la salle des machines… Il est devenu fou, il a pété un plomb et par dépit il s’est balancé par dessus bord !
L’incendie ? C’est la blonde qu’avait le feu au cul qui l’a causé ! Et pour l’enculée de sa mer, la note risque d’être salée »

Voilà ce qu’il s’est vraiment passé lors de ces trois mystérieux naufrages. Bien sûr ce n’est pas la version officielle que l’Histoire retiendra. Et pour cause ! Quels remous cela provoquerait. Un vrai scandale et plus de beaufs, de retraités pour casser la tirelire et engraisser les marchands de voyage. Plus de petites minettes pour satisfaire les besoins de ces commandants érotomanes.

Toujours est-il que la croisière ne s’amuse plus et que ça en fait marrer certains.