« Mourir Auprès de Toi… »

by Jean GLOB

Il était une fois,


Un matin, au petit déjeuné, un jeune homme (on va dire Jean) questionna sa compagne sur son cadeau rêvé.
Ça lui a pris comme ça. Même pas un jour de St Valentin.
N’ayant aucune imagination, il crut bon de s’informer auprès de sa bien aimée.

 

Il avait décidé, après des années de radineries, que sa douce moitié méritait bien autre chose que ses quelques baisers.
Une sorte de contrepartie à tous ses services effectués.
Il faut dire qu’elle travaillait dur la bougresse.
Après sa journée de labeur, souvent, il lui fallait encore trimer, astiquer, récurer, aspirer, ranger, dépoussiérer … Sans parler de son homme qui réclamait son manger.
Alors oui, elle l’avait bien mérité son cadeau tant espéré.

 

La femme (on va dire Gisèle) s’estimant lésée le reste de l’année, eut l’idée d’un cadeau au prix élevé.
Histoire de faire enfin payer à son Jean sa muflerie légendaire et d’obtenir récompense à hauteur de ses dépenses.
Elle répondit alors innocemment :
« Une minaudière Olympia le Tan s’il te plait mon Jean »
Ne sachant ce que minaudière signifiait, Jean se dit qu’avec un nom si mignon l’objet des convoitises de sa Gisèle ne pouvait être que le cadeau parfait.
Celui qui permettrait à son côté féminin de s’exprimer pour de vrai.
Et puis, une minaudière ça ne doit pas être bien chère.

 

Ni une ni deux, le couple d’amoureux se rendit sur le fameux site.
La Gisèle, dans sa folie des grandeurs, n’exigeait pas n’importe quelle minaudière.
Ce qu’elle désirait, c’était celle siglée Madame Bovary.
Une façon pour Gisèle d’exprimer son ennui de femme casée, son rejet de la routine et son envie de chatouiller le zizi fatigué de son mari.
Mais Jean ne vit qu’une seule chose, le prix.
Gisèle voulait la plus chère des minaudières, celle à 1 140 euros.
Sans même prendre garde au message subliminale de sa compagne, le sang de Jean ne fit qu’un tour et il s’empressa de fermer son ordinateur et de mettre aux ordures le rève exponentiel de sa fidèle ménagère.

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

 

Jean, légèrement perturbé par sa conscience, se dit que Gisèle méritiait bien un petit quelque chose.
Quand même!

 

Un soir venu, alors qu’il était affalé dans son canapé, Jean annonça une surprise à sa dulcinée.
Le tablier encore tout taché de ses préparations du dîner, Gisèle pu admirer ce que son Jean lui avait préparé.
Ne voulant se résoudre à lui acheter sa minaudière, Jean s’était imaginé lui projeter, sur sa petite télé, le court métrage de sa créatrice préférée.
Il s’était dit que devant tant d’ingéniosité sa moitié en resterait bouche bée.
Plein de fierté, il estimait son idée géniale et suffisante pour combler les espérances de sa préférée.
Mais Gisèle, outrée d’une telle goujaterie, se leva, jeta son tablier, remis ses souliers et jura d’une voix claire et affirmée :
« Moi, Gisèle, je t’assure que jamais, JAMAIS, je ne voudrai mourir auprès de toi »

 

Elle tourna ses talons hauts, pris la porte et laissa son Jean pantelant,
Gisant, seul et affamé, sur son canapé, un soir de 14 février.

FIN

 

Mourir Auprès de Toi. By Spike Jonze & Simon Cahn.Animation, Sylvain Derosne & Léonard Cohen. Créé par Olympia le Tan